Présentation du Directeur Général

Joseph Oldy BELLEGARDE

Directeur Général

L’actuel Directeur Général de l’UCREF, Monsieur Joseph Oldy BELLEGARDE, a intégré l’Unité Centrale de Renseignements Financiers en juin 2005 en tant qu’investigateur financier, après ses études en économie appliquée au Centre de Techniques de Planification et d’Economie Appliquée (CTPEA). Il a été vite remarqué, en fonction de ses aptitudes techniques, par le Directeur Général d’alors qui lui avait confié de lourdes responsabilités. Sa polyvalence lui a permis de jouer le rôle d’assistant informaticien pendant plusieurs années sans pour autant cesser d’être un investigateur. Au début du deuxième trimestre de l’année 2008, il a été promu responsable statistique en charge du service d’analyse et d’investigations. Il a assuré la responsabilité du service d’analyse et d’investigations pendant deux ans, puis a continué de jouer son rôle de responsable statistique jusqu’au mois de janvier 2012. En février 2012, il a été promu Assistant-Directeur des opérations et de Statistiques, poste qu’il a occupé pendant trois (3) ans et huit (8) mois, puisque, en octobre 2015, il allait être promu Directeur des Opérations et de Statistiques. Il a occupé le poste de Directeur des Opérations et de Statistiques pendant un (1) an et huit (8) mois. Depuis le 6 juillet 2017, Monsieur BELLEGARDE occupe le poste de Directeur Général de l’UCREF.

Monsieur BELLEGARDE est un spécialiste en lutte contre la corruption et contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme. Il a plus de douze ans d’expériences dans ce domaine. Durant cette période, monsieur BELLEGARDE a suivi de remarquables formations dans le cadre du renforcement de la lutte contre le blanchiment en Haïti. Sa dernière formation sur la lutte contre la corruption « Anti-corruption Policy » et « Executive criminal justice » reçue à l’International Law Enforcement Academies (ILEA) sise à Roswell, New Mexico, E-U d’Amérique à la fin de l’année 2016 lui a donné d’importants outils nécessaires à la lutte contre la corruption et le blanchiment des capitaux. Voilà le cheminement du technicien occupant le poste de Directeur Général.