Signature d'un Protocole d’Accord entre l'Unité Centrale de Renseignements Financiers (UCREF) d’Haïti et l'Unité d'Analyse Financière (UAF) de la République Dominicaine.


Pétion-ville, le 24 avril 2018.- Le Directeur général de l'Unité Centrale de Renseignements Financiers (UCREF), Monsieur Joseph Oldy Bellegarde s'est rendu en République Dominicaine du 17 au 20 avril 2018, à la tête d'une délégation composée du Directeur Général adjoint Me Ronald Gérard D’Mezard et du Coordonnateur Me Laurent Theralien, en vue de signer un Protocole d’Accord avec l'Unité d'Analyse Financière (UAF). Cette dernière est l'organisme chargé d'enquêter, en territoire voisin, sur les cas de blanchiment de capitaux et du financement du terrorisme, entre autres.

L'objectif de cette visite consistait en "la signature d’un protocole d’Accord bilatéral et un partage de connaissances, d'expériences et de compétences en matière de prévention et de détection du blanchiment de capitaux, du financement du terrorisme et/ou de la prolifération des armes de destruction massive".

Dans ce document de trois (3) pages et de seize (16) articles, les Directeurs de l'UCREF et de l'UAF, respectivement Monsieur Joseph Oldy Bellegarde et Madame Wendy Giovanna Lora Pérez, se sont engagés, "conformément à la législation de leurs pays respectifs", à "échanger des informations et renseignements financiers".

D'autant plus, cette coopération va "permettre aux deux institutions de renseignements financiers de collaborer en matière de prévention du blanchiment et du financement du terrorisme ou de tout autre sujet connexe y compris l'analyse de l'information financière et l'échange d'études, de recherches et d'informations sur les tendances et typologies actuelles et nouveaux domaines émergents du blanchiment de capitaux et du financement du terrorisme".

Selon le Directeur général de l'UCREF, la signature de ce protocole d’Accord facilitera la collaboration, au niveau des enquêtes, entre Haïti et la République Dominicaine. Le titulaire de l'Unité centrale de renseignements financiers pense qu’il est opportun d’aller voir et de se comparer à d’autres modèles de lutte. D’ailleurs, le blanchiment de capitaux constitue une infraction transnationale qui demande une solution internationale.

Pour sa part, la Directrice de l'UAF, Madame Wendy Giovanna Lora Pérez s'est montrée satisfaite de la signature de ce Protocole d’Accord, car le combat contre le blanchiment ne peut pas se faire en vase clos, a-t- elle reconnu.

Au terme de cette visite réalisée au sein des installations de l'UAF et la signature dudit Protocole d’Accord, le Directeur général de l'UCREF n'a pas caché sa volonté et sa détermination à poursuivre la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme en Haïti. Ce, conformément à la législation en vigueur.