Rapport d'activités du premier trimestre de l'exercice 2017-2018


Le 21 février 2018 marque la célébration du 17e anniversaire de fondation de l'Unité centrale de renseignements financiers (UCREF). L'institution en profite pour présenter au grand public le rapport d’activités du premier trimestre de l’exercice en cours. Dans ce rapport, la Direction générale présente non seulement les différentes actions réalisées au cours de la période susmentionnée mais aussi, elle annonce des activités à réaliser afin de rendre l'institution plus performante dans l'accomplissement de sa tâche.

Au cours de ce trimestre, un ensemble d’activités ont été réalisées à l’Unité Centrale de Renseignements Financiers (UCREF). L’Unité a pu atteindre sa mission sous toutes ses formes : « sensibiliser, prévenir et détecter ». Toutes les déclarations reçues au cours de cette période ont été prises en considération et ont subi le traitement qui leur est dû. Au niveau de la Direction d’Analyse, les DPF reçues ont été triées, analysées et classées. Des Déclarations de Soupçons ont été produites avec les cas qui le nécessitaient. Au niveau de la Direction des Enquêtes, sept (7) dossiers ont été finalisés et cinq (5) d’entre eux ont été transmis au parquet de Port-au- Prince pour les suites utiles et les deux (2) autres ont été classés pour manque d’indices probants. Au niveau de l’informatique, un site web a été conçu et mis en ligne et une page Facebook a été créée au cours de cette période dans l’objectif de mettre des informations à la disposition du grand public. Des rencontres de sensibilisation, des formations, des rencontres de travail avec des institutions partenaires ont orné le premier trimestre de cet exercice et permettent à tous de comprendre et de croire que la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme est prise très au sérieux par l’équipe en place.

Pour les mois à venir, celle-ci est encore plus motivée à l’Unité Centrale de Renseignements Financiers (UCREF). Des rencontres de travail et de sensibilisation sont déjà prévues avec des institutions ciblées par la loi sur la lutte contre le blanchiment de capitaux et le financement du terrorisme. Des séances de formations techniques seront organisées pour les analystes de l’UCREF afin que ces derniers soient mieux armés pour faire le travail. La formation et la mise en place d’une équipe d’agents de terrain est aussi prévue, afin de permettre à l’UCREF de comprendre les secteurs cibles et les nouvelles méthodes employées par les blanchisseurs pour intégrer l’argent sale dans le secteur financier haïtien et de mettre les structures nécessaires en place pour les bloquer.

Télécharger le rapport complet.